À L'ANNÉE PROCHAINE !

Cette troisième édition, organisée par la FEDELIMA et la Nef à Angoulême les 3, 4 et 5 juillet dernier, a rassemblé 350 personnes !

Acteurs des musiques actuelles, de la culture et de l’économie sociale et solidaire, professionnels et bénévoles, chercheurs, artistes, musiciens, représentants de collectivités, de l’État, organisations professionnelles régionales et nationales, ont échangé sur leurs pratiques et débattu des enjeux à venir.

Cette édition de RAFFUT! a été l’occasion d’ouvrir collectivement le débat sur le phénomène de concentration sans précédent qui impacte tant le spectacle vivant que les musiques enregistrées, qui dégrade la pluralité des initiatives et invisibilise progressivement la diversité artistique. L’importance de préserver des espaces de construction partagée de politiques publiques et d’interconnaissance pour lutter contre ce phénomène a ainsi été fortement réaffirmé durant ces trois jours.

Une réflexion commune a également été amorcée par les membres de la FEDELIMA afin d’élaborer un discours collectif qui réponde aux tentatives d’ingérence dans les projets artistiques qui se sont récemment multipliées de la part de groupes d’opinion et de certaines collectivités territoriales.

Les Rencontres de la FEDELIMA ont aussi permis de poursuivre les discussions autour de la notion de diversité et des démarches de développement durable déjà menées au sein de la fédération, qu’elles soient environnementales, sociales, économiques ou culturelles.

Chaque année, RAFFUT! est l’occasion de s’extraire de son quotidien pour prendre le temps de réfléchir et d’investir collectivement tous ces sujets, sans oublier de partager des moments conviviaux !

À nous de poursuivre le raffut !

TÉLÉCHARGEZ LE PROGRAMME EN VERSION PDF !

TÉLÉCHARGEZ LES ACTES EN VERSION PDF !

La FEDELIMA est une fédération nationale qui regroupe des lieux et projets dédiés aux musiques actuelles sur l’ensemble du territoire français. Elle a pour objet de fédérer et développer toute initiative d’intérêt général en matière de musiques actuelles. La fédération produit des analyses partagées du secteur et contribue à sa structuration à partir des observations et besoins de ses adhérents ainsi qu’en lien avec les acteurs musiques actuelles et leurs partenaires, le monde artistique et plus largement la société civile.

La poudrière construite en 1879 auprès des marais de Grelet d’Angoulême a retrouvé le feu de ses 20 ans lorsqu’en 1990, les 4 mousquetaires à l’origine du Mazouing (bar concert d’Angoulême) ont décidé de s’emparer du lieu. Le 1er avril 1993, le lieu réhabilité ouvre ses portes avec une capacité de 700 places et un mémorable concert de Macéo Parker. Depuis Les Thugs à IAM, en passant par Dominique A et Noir Désir, c’est toute une histoire de la musique hexagonale qui s’est écrite ici, avec en trouble-fête des pointures internationales débarquant fraîchement en France comme Ben Harper ou encore Asaf Avidan.

En 2005, La Nef prend des allures de porte-avions des musiques actuelles en s’agrandissant et en accueillant 5 studios de répétitions et d’enregistrement. Se renforcent alors la politique d’accompagnement et d’actions culturelles du projet, avec une politique de résidences professionnelles mais également 8000 heures d’ouverture de studios à l’année pour quasi 500 musiciens charentais qui viennent répéter à l’année.

La fin des années 2010 augure un nouveau cap pour le projet qui se dirige dorénavant vers une collaboration accrue avec le monde de l’image et un développement de ses actions hors les murs.